-2- Porto

Aujourd’hui je fête mon anniversaire et pour cela nous allons visiter Porto.
Nous arrivons en ville avec notre van, on trouve un parking en centre ville qui ne parait pas trop cher, mais en réalité les tarifs indiqués sont pour 15min et ça, on ne le voie pas très bien, je m’en rendrai compte en repartant.

Nous allons ensuite dans le centre historique, relativement vallonné, on y découvre des jolis monuments et des ruelles plutôt typiques. Le linge pendu aux fenêtres se confond avec les drapeaux Portugais. Les maisons de ville sont relativement fines et hautes, avec de vielles fenêtres à carreaux. Le tramway rustique de 1878 circule de part et d’autre.

Nous buvons une Super bock, (bière du Portugal) en terrasse et montons un peu pour admirer la vue avant d’aller voir la Gare de Porto-São Bento, où les murs du hall sont couverts d’azulejos, célèbres faïences portugaises. Celles-ci représentent de nombreuses scènes folkloriques du nord du Portugal, ainsi que des scènes historiques.

Les bateaux de Porto

Nous traversons le Douro par le pont Dom Luis, qui a était construit en 1881 par Théophile Seyrig, disciple de Gustave Eiffel.
De l’autre côté, l’ambiance me plaît plus et la vue sur la ville et plus agréable.

On trouve pas mal d’embarcations typiques de cette ville, les Barcos Rabelos, des bateaux à fond plat et à la voile carrée, ils étaient le moyen le plus rapide et le plus efficace pour transporter les fûts de porto entre la vallée du Douro, où le porto était produit, et la ville de Porto où le vin était commercialisé et exporté internationalement.

Le Porto

Il y a aussi plein de restaurants et de petites caves pour y déguster des portos, ce que nous faisons.

Pour la petite histoire, le porto à l’origine n’avait pas ce goût. En effet, le porto ne supportait pas vraiment le voyage lors de l’exportation, donc les marchants y rajoutaient de l’eau-de-vie pour le rendre plus résistant, par la suite un marchand anglais, Jean Beardsley, a l’idée d’en augmenter le degré en ajoutant de l’eau-de-vie de vin pure. C’est la naissance du produit sous sa forme actuelle.

Après une bonne dégustation, nous retournons au van affin de trouver un endroit pour se poser et manger. Nous trouvons juste un peu plus loin, en longeant le fleuve, un parking gratuit, face au Douro avec une vue sur la ville, un parfait petit coin.

Pizza d’anniversaire

Après une cueillette de mûres sauvages et un peu de repos, nous retournons en ville faire un petit tour et y trouver un restaurant Végan pour le soir, mais, comme souvent les restaurants indiqués sur la map n’ont pas étaient mis à jour et n’existent plus, nous finirons donc cette journée dans un Pizza Hut pour mon anniversaire, en dégustant tout de même une bonne petite pizza, accompagnée d’une Super Bock.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *