-10- Fin du voyage au Portugal

Nous sommes sur la route, accompagnés de Court et Magda, qui souhaitent rejoindre la France. Vers 22h nous trouvons un petit coin de forêt non loin de la ville. Nos nouveaux amis plantent leur tente près du van, puis nous mangeons ensemble et discutons jusqu’à pas d’heure, avant d’aller dormir.

Un moment dans la nature

Je me réveille seul et profite du calme de l’endroit pour lire et observer des oiseaux qui font leur nid. Un peu plus loin j’aperçois un pic vert, je m’approche aussi doucement que possible et profite quelques instants de son travail, avant de le faire fuir. En m’avançant encore un peu, je dérange un lapin qui dormait tout près de moi et me fait sursauter en s’enfuyant. Enfin, après ce moment de nature, les autres se réveillent. Nous prenons un bon petit déjeuner et reprenons la route vers un lac repéré sur la carte. En chemin, petite halte au centre commercial pour se rapprovisionner.
Nous arrivons au lac, il est protégé, car ici se reproduisent des moules, si j’ai bien compris, mais en faisant le tour, on trouve tout de même un coin réservé à la baignade, où nous nous baignons joyeusement avec Mariya, pendant que Magda et Court font leur lessive.

Une route un peu trop longue

Après environs 1 heure nous repartons en direction de Zumaia sur la côte. Et là, s’en suit une des routes les plus fatigantes pour moi et mon fier Falafel. La route zigzag vraiment non-stop, avec des passages vraiment pentus, au point de croire que l’on va partir en arrière et des descentes qui font froid dans le dos et contraignent énormément mon vieux van, qui tient le coup. Bien sûr, tout cela en pleine nuit. Je roule à environ 40km et je manque de percuter un cerf qui passe de justesse à environ 10cm du van. Après à peu près 3h de route, nous voilà tous seins et saufs arrivés à bon port, pour passer une bonne nuit, près d’une usine désaffectée.

_MG_7883

Le lendemain, nous déposons Magda et Court à Irùn, car je pense que c’est un bon endroit pour reprendre leurs stop et surtout je ne veux pas passer la douane avec des passagers, qui ne sont pas autorisés dans mon van 2 places.
Nous reprenons donc la dernière route seuls vers la France…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *